Page d’accueil de La Gazette du Sorcier (www.gazette-du-sorcier.com)

Publiée entre 1997 et 2007, la série littéraire Harry Potter permet l’émergence d’un fandom utilisant des modalités de structuration inédites, reposant essentiellement sur l’utilisation d’internet. En effet, le fandom constitue à son tour un univers, construit autour de blogs de fans, de forums d’échanges (de type reddit par exemple) consacrés à l’univers de Poudlard, de vidéos sur les plateformes d’échange, de pages sur les réseaux sociaux, voire du site internet officiel développé directement par l’équipe de J.K. Rowling. L’utilisation d’internet a ainsi permis la création d’un fandom particulièrement variée dans ses objets et dans ses expressions.

Supports de communication de la Fédération du Quiddich français (www.quidditch.fr)

C’est ainsi que, par exemple, le quidditch, le sport d’équipe pratiqué à dos de balai, est devenu une pratique sportive officielle, sous le nom de quidditch moldu, avec ses règles, ses équipements, ses ligues nationales et ses tournois officiels depuis 2012. Quatre ans plus tard, la Fédération du Quidditch français comptait déjà 40 équipes. De la même manière, la University of Texas possède une équipe universitaire de quidditch, championne du monde depuis 2013. L’entrée de ce sport fictif dans le monde réel souligne également à quel point devenir l’expert d’un monde de fiction est devenu une forme culturelle et en l’occurrence ici, une pratique sportive.

Vue et affiche de l’exposition Harry Potter. A History of Magic, Londres, British Library, 20/10/2017-28/02/2018 (www.bl.uk)

De la même manière que pour J.R.R. Tolkien, les ouvrages de J.K. Rowling doivent être considérés comme des « textes fondateurs » d’une culture commune qui permet de se reconnaître dans une identité de fan. Cette identité permet une pratique culturelle originale au sein des formes de culture fan. Il est ainsi possible de suivre des cours de magie dans le château polonais de Czocha et d’obtenir un « diplôme » du Czocha College of Witchcraft and Wizardry. Cet univers a également été repris pour l’exposition de la British Library consacrée à Harry Potter à la fin d’année 2017 dont les espaces muséographiques s’inspirent de l’univers.

Un univers qui se construit sur internet >>